FICHE D’IDENTITÉ

L’EPFAM met en place une solution de relogement, composée de 16 logements et baptisée Davu Dago.

Elle accueillera les familles dont les habitations en tôle doivent être démolies pour permettre la réalisation du projet d’aménagement de Doujani. Ces bâtiments de 2 étages seront implantés sur le coteau du village.

Le principe constructif repose sur : 

  • Des fondations en vis métalliques
  • Un rez-de-chaussée en béton 
  • Une structure et une charpente en bambou

L’utilisation du bambou pour construire ces logements est le fruit d’une volonté forte de l’EPFAM. En effet, en tant qu’aménageur, l’établissement se doit d’intégrer de nouveaux modes de « faire la ville ». Ils doivent concilier confort dans les logements, solidité des constructions, et respect de l’environnement.

L’intégration du bambou comme matériau de construction permettra de rendre Mayotte moins dépendante des importations puisqu’il s’agit d’une ressource locale. Elle permet également de renforcer le bassin d’emplois et les compétences locales. A ce titre, Davu Dago fera l’objet d’un chantier-école pour former des ouvriers à ces nouvelles techniques de constructions.

Le projet Davu Dago a reçu le sceau d’excellence dans le cadre de l’Appel à manifestation d’intérêt Engagés pour la qualité du logement de demain. Le projet est également lauréat du programme Un toit pour tous en Outre-mer.

Chiffres-clés

2022 mise au point du principe constructif avec l’agence d’architecture Julien Beller
16 logements à construire
90k € coût d’un hébergement (hors VRD)

Où en sommes-nous ?

Études préalables

Études opérationnelles

  • Conception de l’esquisse
  • Conception de l’avant projet
  • Conception du projet définitif

maîtrise FONCIÈRE ET AUTORISATIONS

chantier

Partenaires

Les questions les plus posées

Le bambou n’est-il pas trop fragile pour être utilisé dans des constructions ?

Dans beaucoup de pays, notamment en Amérique latine et en Asie, le bambou est utilisé pour construire des logements, mais aussi de grands bâtiments comme des hôtels, des gymnases, des écoles…
Le bambou a démontré sa très grande résistance face aux cyclones et aux séismes lorsque son assemblage est pensé et réalisé comme il convient. S’il est traité pour résister aux UV et aux pluies, il est durable, non périssable et donc adapté aux climats tropicaux humides.

Télécharger la documentation

Inventaire des pratiques d’utilisation du bambou à Mayotte – BAM

(PDF – 223 KB)

Pour une filière bois-fibres construction à Mayotte

(PDF – 2 MB)

Actualités du projet

Vie de projet
logo_Experimentation-logement

Le projet Davu Dago lauréat du programme « Engagés pour la qualité du logement de demain »

EPFAM 15 Mar 2022

Vie de projet

Davu Dago lauréate de l’appel à propositions « Totem »

EPFAM 25 Juil 2022

Haut de page